Re-Wouaou !!!

Les visites s'accélèrent (bientôt les 90 000). Les ventes en France ont décollé. Continuez, ça fait du bien de sentir que j'ai du beau monde derrière moi. Certains m'ont demandé pourquoi je n'avais pas une couverture plus attractive et pourquoi on ne trouvait pas mes polars en librairie ?

Réponse 1 : Je voulais une couverture qui se démarque et qui rappelle ce qui se faisait dans les années 50/60 genre les éditions "Fleuve noir".

Réponse 2 : J'avais été accepté par un éditeur et j'avais le choix entre  : être en librairie et toucher (royalement !) 1$ par livre vendu avec un tas de contraintes ou m'autoéditer et écrire comme il me fait plaisir. J'ai opté pour la deuxième solution qui supprime totalement l'option libraire. À quel prix devrais-je proposer mes romans pour absorber les 1200$ demandés pour une correction par un professionnel (4$ la page)+ 40% à donner au libraire (qui ne nous achète même pas les livres) + 20% à un distributeur + la fabrication du livre + la publicité pour me faire connaître ? Quand j'en serai à 5000 ventes par titre, aucun problème ! Pour l'instant il serait utopique et malvenu de vous demander 40$ pour un polar !

Commentaires (1)

1. Daniel de Nouméa (Nelle Calédonie) 22/01/2010

Bonjour Michel,
Tu ne te souviens certainement pas de moi ! Nous avons été dans la marine ensemble. Je me rappelle que tu étais un spécialiste pour faire le mur et aller voir tes copines en ville. J'aimais bien, aussi quand c'était toi qui conduisais le camion des permissionnaires, il fallait juste ne pas avoir peur !!!
Merci de répondre aussi franchement. Moi aussi je me lance dans l'écriture et c'est bien de savoir ce qui m'attend.
Peut-être à un de ces jours.
Nana

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau